Merci d’Être au rendez-vous !

Merci d’Être au rendez-vous !

************************************************

Le printemps du cœur

Depuis le changement d`heure la merveilleuse clarté du jour nous réconcilie avec la sombre période hivernale qui nous semble interminable. Le soleil du mois de mars avec sa chaleur bienfaisante et pénétrante est entre autres un signe annonciateur du printemps à  venir. Il y a comme cela des signes qui ne trompent pas. Ils se veulent des prémices d`un avenir meilleur. Même si le devenir qu`ils annoncent n`est pas atteint, ils nous permettent de pressentir une amélioration future. C`est ce ressenti activé en nous, on pourrait dire par anticipation, qui a en quelque sorte le pouvoir d`alimenter notre espérance.

Toutefois, il arrive que les signes ne soient pas toujours aussi faciles à lire. à l’entrée du Rocher Spirituel, on peut lire cette phrase : « L`Échec ne signifie pas que Dieu nous a abandonné mais qu`il a une meilleure idée pour nous ». Lorsqu`il nous est donné de vivre des Événements pénibles, souffrants, ce n`est pas de facile de croire que c`est pour un «plus Être». Dans de tels moments, nous sommes parfois portés à  nous laisser aller à la désespérance. Comme si les portes de l`avenir se refermaient devant nous.

Il se peut en effet qu`un avenir comme nous le concevions se ferme devant nos yeux. Mais Dieu ne bouche jamais une porte sans ouvrir une fenêtre. Ce qui signifie pour moi: «Dieu peut donner vie même à  ce qui à  nos yeux a apparence de mort». N`a-t-il pas saisi l’Événement de la croix et ne l`a-t-il pas transformé en un Événement de renaissance et de vie nouvelle ? Une des grandes forces de l`Amour c`est entre autres de prendre une situation triste et d`en faire une expérience positive.

Bien sûr, on ne peut parler de transformation sans faire allusion au renoncement, voire même à  la perte et aux deuils qui s`y rattachent. C`est un pas pour avancer dans une autre direction. Un pas qu`il faut consentir à  faire pour une «autre forme de vie» que celle qui nous Était familière.  Et comme le printemps en devenir nous le rappelle, il faut croire que la vie, notre vie, sera toujours plus forte que toutes les «morts» que nous vivons si nous la confions dans les mains de Dieu. Comme il s`avère important de nourrir la mémoire de notre cœur en nous rappelant que la mort sous toutes ces formes signifient d`abord et avant tout des «passages» à  une autre réalité, une «porte à  ouvrir» vers un plus Être.

Prier pour ne pas entrer en tentation! Nous dit le Christ. Oui, prions pour ne pas croire que Dieu nous a abandonnés quand tout nous semble perdu. Nos yeux ne verront le printemps que lorsque la vie jaillira sous l`Épais manteau hivernal qui la recouvre. Le Christ a gardé espoir en son Père malgré la noirceur des ténèbres qui l`enveloppait. Il a lâché prise, dirait-on dans notre langage contemporain. Malgré les Événements insensés et injustes qui le conduisaient à  la croix, il a tout remis entre les mains de son Père. “Père que ta volonté se fasse et non la mienne“. Ne pas savoir, ne pas voir, avancer en «eaux inconnues» et malgré tout, tout confier à  Dieu. Voilà  l`invitation à  laquelle nous convie le Christ !

L`avenir ne nous appartient pas. Nous n`en sommes pas les maîtres mais les serviteurs. Prions l`Esprit de docilité afin qu`il nous enseigne, à  la manière du Christ, à  tourner notre regard vers le Père pour qu`il nourrisse notre espérance du «plus Être» en devenir même si à  nos yeux les situations nous apparaissent sans issue.

(Isaïe 65,17-21) Quand vient le bonheur de l`enfant qui naît, on ne se rappelle plus les douleurs de l`enfantement. Toute joie qui s`enracine en Dieu réchauffe tous les recoins du cœur, fait fondre la glace qui le paralysait : du passé, il n`est plus question.

Dieu de l`Alliance, nous marchons avec toi. Sois notre espérance sur le chemin de la foi.

 

Judith Vézina, Rocher Spirituel

Publié dans Mars 2009