Rachel Duplain

Intervention de Rachel Duplain tenue le 18 octobre 2016 lors du déjeuner RSIP

Bon matin à tout le monde!
Lors de notre dernière rencontre du comité organisateur des déjeuners témoignages au début de la rencontre, comme prière nous prenions des petits pains de la parole. Voici ce qu’il était écrit sur mon petit pain : – Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ( Luc 10, 23).
J’avais le fil conducteur de ce que je dirais ce matin à ce premier déjeuner de toute cette année où nous soulignerons les 15 ans de vie de nos déjeuners témoignages.!
Oui, nous avons eu ce grand bonheur d’avoir vu et entendu 120 personnes qui ont témoigné, qui ont participé au rencontres silence intérieur et prière : RSIP-témoignage Saguenay, qui nous ont dit combien dans leur vie de chaque jour, dans leur milieu, avec leur histoire, dans leurs joies et leurs peines, dans l’ombre et la lumière de leur vie, à travers leur activité humaine ils ont vu et entendu, cherché, côtoyé l’Amour, la Vérité, la Beauté, la Vie. Grands mercis!!!
J’ai vu à travers les personnes qui témoignaient les yeux de Jésus, ses mains, ses bras, ses pieds, son cœur….les témoignages étaient une nourriture pour notre spiritualité, notre vie intérieure
J’ai vu un couple ami se déplacer de Lévis à Chicoutimi pour participer à un grand déjeuner, et être émerveillés que la foi puisse encore se dire, se partager, être visible, rendre notre cœur chaud de la présence de Celui qui nous habite et en être ressourcés ! à notre grande joie, Rémi et moi nous avons vu deux de nos enfants venir quelques fois écouter nos témoins et en être ressourcés…
Je revois les tout débuts lorsqu’on était réunis à la maison de l’AND de Laterrière avec Anne-Marie, Marie, Ginette et Jean-Pierre, Rémi et moi, Raymond et Suzette ( je pense) et quelques autres personnes et que nous entendions parler de Théo-terre, comment Dieu aime la terre et toutes ses créature et comment le voir à travers l’activité humaine. Je me rappelle que nous priions pour qu’émerge un projet où nous pourrions voir Dieu présent à travers l’activité humaine.
Puis je me rappelle avoir vu quand LE projet est arrivé. Marie, Ginette et Jean-Pierre après avoir assisté à un déjeuner des hommes d’affaire à Montréal qui existait depuis 25 ans, revenaient très enthousiastes et portaient le grand désir de faire naître des déjeuners témoignages dans notre région.
J’ai vu Ginette et Jean-Pierre, accompagnés par l’abbé Paul Tremblay, Marie et Anne-Marie l’AND débuter les rencontres silence intérieur et prière. Ils semaient dans une terre fertile.
-2-
Durant les premières années, Rémi et moi nous faisions parfois l’écoute du témoin à la résidence de Ginette et Jean-Pierre dans le silence, l’accueil et le respect. Souvent ils nous invitaient à souper! Nous allions à la bonne école!
Au premier témoignage nous étions 18 personnes. C’était dans une petite salle du Montagnais. Après quelques années, Ginette et Jean-Pierre, le couple fondateur, après avoir semé dans la région, quittèrent la région pour s’établir à Montréal (Lorraine) où ils semèrent les bases d’un autre déjeuner-témoignage.
J’ai vu Ginette et Jean-Pierre chercher un couple pour continuer les déjeuners-témoignages ; ils nous ont demandé à Rémi et moi de prendre le relais. Après avoir prié nous avons accepté et un comité organisateur solide s’est joint à nous deux : Mgr Jean-Guy Couture, Simone Arseneault, Michel Cloutier, Guy Blackburn, Françoise Lamontagne et Julien Lapointe, Christiane Gagnon, l’abbé Denis Côté toujours motivés à venir aux rencontres animées par Rémi qui avec ses jeux de mots et son optimisme rend les réunions si agréables que ce n’est pas un fardeau de nous réunir 2 fois par mois! Anne-Marie Larouche de l’AND a fait les résumés des témoignages durant 5 ans, résumés qui ont été compilés dans un volume. Plusieurs personnes ont aidé pour le secrétariat pour ne nommer que Christine Rasmussen, Denise Tremblay, actuellement Denise Villeneuve. Quelle équipe!
J’ai vu se clarifier notre mission, non plus seulement faire témoigner des gens d’affaire, mais des chefs de file dans notre milieu : pastorale, vie communautaire, gens d’affaire, couples, artistes et jeunes
Au début des déjeuners témoignages, j’ai fait le rêve qu’une toile avait été cousue par Anne-Marie et les gens de l’AND; cette toile était souple, solide pouvant résister au vent et aux intempéries, on pouvait voir la lumière passer à travers la toile; elle pouvait être petite et s’agrandir telle une cathédrale selon les besoins des gens qui se rassemblaient pour partager quelques chose d’important pour eux, ils se sentaient accueillis, écoutés; rien n’était imposé mais plutôt proposé…Par la suite j’ai vu qu’il y avait un lien entre ce rêve et les gens qui participaient aux déjeuners-témoignages formant une communauté vivante.
J’ai vu lors des déjeuners témoignages des gens qui écoutaient le témoignage faisaient écho, témoignant à leur tour de ce qui les avait rejoint dans leur vie, dans leurs questionnements, dans leur cheminement… les voir même supporter le témoin dans ce qu’il nous livrait de si difficile quelque fois à vivre…qu’ils partageaient autour de la table, qu’ils s’impliquaient comme par exemple nous offrir de faire la musique dans nos célébrations… Merci!
J’ai vu que la semence mise en terre par notre couple fondateur Ginette et Jean Pierre et arrosée par l’Esprit et nos efforts a de grandes chances de produire des fruits nombreux et variés à travers notre petite communauté bien vivante! Telle est mon espérance!!!
Rachel Duplain

Publié dans Déjeuné